Liste
nuage de couleurs
Billet de blog15.04.2016

9 règles pour bien choisir les couleurs à utiliser dans vos visuels

Dernièrement, un de mes clients me demandait : « Nous avons de la difficulté à sélectionner les bonnes couleurs pour faire parler correctement nos données. Serais-tu en mesure de nous éclairer davantage? ». La première réponse qui te vient en tête lorsqu’une question du genre survient c’est « on pourrait utiliser les couleurs du logo pour commencer, ça ne sera pas trop compliqué ». Par contre, quand on y réfléchit un peu plus, on réalise que le choix des couleurs n’est pas quelque chose de très intuitif pour le commun des mortels.

Afin de répondre à sa question, j’ai consulté un ouvrage de Stephen Few intitulé Practical Rules for Using Color in Charts*  où j’ai déniché 9 règles de visualisation à respecter lors du choix des couleurs. Les différentes règles se présentent comme suit :

Règle #1

Si vous voulez que les différents objets d’une même couleur dans une table ou un graphique semblent similaires, assurez-vous que le fond d’écran – la couleur qui entoure cette couleur – est cohérente.

Règle #2

Si vous voulez que des objets dans une table ou un graphique soit facilement repérables, utilisez un fond d’écran qui permet de faire un contraste avec l’objet.

Règle #3

Utilisez des couleurs seulement lorsque les couleurs sont pertinentes à un objectif de communication.

Règle #4

Utilisez des couleurs différentes seulement quand les données ont un sens différent.

Règle #5

Utilisez des couleurs pâles (couleurs naturelles) pour afficher la majorité de l’information et de la couleur brillante et/ou noire pour faire ressortir l’information qui nécessite qu’on lui apporte une plus grande attention.

Règle #6

Lorsque des couleurs sont utilisées pour encoder une séquence de valeurs quantitatives, il est important de considérer une seule teinte (ou un petit ensemble de teintes se ressemblant) et varier l’intensité des couleurs pour les valeurs différentes (couleurs pâles pour les valeurs les moins élevées et couleurs plus noires et brillantes pour les valeurs les plus élevées).

Règle #7

Les éléments qui ne sont pas des données (axes, bordures, etc.) au niveau des tables et des graphiques doivent simplement être visibles pour aider le lecteur de bien comprendre le visuel. Une surcharge de couleurs au niveau de ces éléments peut créer une distraction pour celui qui lit les données.

Règle #8

Afin de garantir que la majorité des gens daltoniens puisse distingué les différents groupes de données qui sont associés à des groupes de couleurs, il faut éviter d’utiliser une combinaison de rouge et de vert dans la même représentation.

Règle #9

Éviter l’utilisation d’effets visuels dans les graphiques.

Ces règles semblent assez évidentes à première vue. Par contre, lorsque vous aurez certaines couleurs à choisir pour maquiller vos visuels, vous tenterez de respecter chacune de ces règles, vous allez comprendre que mes clients posent toujours de bonnes questions! 🙂

Jean-François Laberge, Conseiller en Solutions analytiques

*Source : Few, Stephen. Practical Rules for Using Color in Charts. February 2008.